Looking for Alaska, John Green

Looking for Alaska

By John Green

 

 

      Looking for Alaska ( Qui es-tu Alaska ? en français ) est l’histoire d’un jeune homme originaire de Floride, Etats-Unis, qui arrive dans un pensionnat à la recherche de son « Great Perhaps », expression qu’il emprunte à François Rabelais, et que l’on pourrait traduire en français par « un grand peut-être ». En clair, la possibilité de trouver une meilleure vie, un meilleur futur. Dans le cas de Rabelais, il dit « I go to seek a great perhaps » sur son lit de mort, la mort étant pour lui un moyen de trouver mieux que sa propre vie. 

     Miles Halter est un adolescent tout à fait commun, sans beaucoup d’amis, sans attachement réel à des personnes ou des lieux. Son existence est vide. Vide de sens, de but. Sa passion, les dernières paroles de personnages célèbres.

      Alaska Young est passionnante, intéressante, originale. Délurée et avec un caractère changeant, presque une sorte de schizophrénie. 

     Miles tombe immédiatement et irrémédiablement amoureux. Mais, ses sentiments ne sont jamais clairs, jamais bien exprimés.

 

     John Green nous offre ici une apologie de l’adolescence. Les amours, les amis, les blagues et les coups durs. Il nous montre que l’adolescence est une étape plus ou moins compliquée à franchir, qui prend du temps et nécessite d’essayer avec résolution. La résolution de s’en sortir. 

     En suit une réflexion sur le comportement des jeunes gens. Et sur la mort, principalement. La mort est une question qui marque tout être humain à un point ou un autre de sa vie. Que se passe-t-il après ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi cette personne et pas une autre ? Mais  ce qu’il se passe après est la question qui perturbe le plus Miles.

 

     Looking for Alaska, c’est une course à la recherche d’une larme d’espoir. L’espoir d’avoir des réponses, de comprendre. L’espoir de réussir à oublier, laisser passer. 

      C’est la recherche d’identification de chacun de nous. 

 

    Autant vous dire tout de suite que j’ai adoré. On s’identifie tellement aux personnages que ce qui leur arrive à eux nous arrive à nous aussi. 

    Oubliez totalement les clichés amoureux Nos étoiles contraires nous a donné, ce livre-ci ne traite pas du tout le sujet de l’adolescence avec le même point de vue !

 

 

Lizie

 

Tag(s) : #Livres

Partager cet article

Repost 0